mardi 12 juillet 2011

Pour faire un bébé tout beau, tout bio!

Chez nous, c'est bio, bio, bio. Des repas à la douche, du ménage au lavage, presque tout est bio. Et non, on n'est pas des bourgeois et on n'est pas très bohèmes non plus - quoique (j'ai eu un vélo pour la fête des mères - utilisé une fois).

Mais pourquoi tout bio, tu te demandes? J'ai eu un déclic quand j'attendais Crapouillette, au début de ma grossesse. Avant cela, je me disais, de toute façon, c'est pas possible de tout faire bio, ça coûte trop cher. C'est vrai, ça coûte un peu plus cher, parfois beaucoup plus cher. Mais forcément, quand on fume 1 paquet tous les deux jours, qu'on sort tous les week-ends et qu'on fait les boutiques une fois par semaine, on n'a plus le temps (et l'argent) pour bouffer correctement (là je parle pour les gens comme moi hein, pas ceux qui ont des Romex ou des Loumoutin). Donc en ayant un enfant, tout cela a changé. Si, si, je t'assure, je ne fume plus, je ne sors plus (ou presque), je ne b.... bois presque plus (tu croyais quoi là?), et j'habite à la campagne alors les fringues, c'est une fois par mois au maximum - et encore, quand j'ai le temps (putain, faut que j'aille faire les soldes!). 
Et puis, manger bio, penser bio et un minimum écolo, au final, ça peut te faire faire des économies, si, si.

Oui, un bébé bio, ça se fabrique dans les prés!
Je disais donc, le déclic. Je suis en train de fabriquer un être humain. Il est perméable à tout ce qui m'entoure, les odeurs, les substances, les poisons... Et des poisons, crois-moi, il y en a partout. En premier lieu, dans notre maison. L'un de mes premiers réflexes a été de jeter tous mes produits ménagers. Oui, même surtout le Ci*it Ban* qui fait carrément fondre la saleté: de l'acide quoi. Je n'allais sûrement pas laisser mon bébé respirer des vapeurs d'acide, t'es fou toi? Donc exit, tous les produits ménagers. Je me suis immédiatement tourné vers le Blog de Raffa et ses recettes écolos pour nettoyer toute la maison avec trois fois rien. Mes produis de base: vinaigre blanc, bicarbonate de soude, savon noir (3 fois rien, je te mens pas). Donc là, niveau économies, t'es OK et ta maison est propre (et bien rangée jusqu'à l'arrivée de la tornade sur pattes). Je me souviens d'un moment où j'avais fusillé du regard ma belle-mère qui avait gentiment amené de l'Eau Edarlate pour détacher je ne sais quoi et je l'avais gentiment sommé d'utiliser cette merde en dehors de la maison (enceinte, mais une intégriste des poisons que j'étais!).
J'avais investi dans les plantes dépolluantes aussi: ficus, plante araignée, anthurium, etc. Elles absorbent les polluants de la maison et sont du plus bel effet dans mon salon (attention au ficus tout de même qui peut être toxique si porté à la bouche).

Allez Ficus, dépollue ma maison!
Je n'ai pas mis les pieds dans un salon de coiffure durant plus d'un an (ba oui, durant toute ma grossesse mais en plus j'ai mis des plombes avant d'avoir 30 minutes pour aller me faire couper les tifs une fois bébé arrivé) - j'avais trop peur que les produits utilisés pour les permanentes, les couleurs, ainsi que les shampoings et soins soient néfastes pour moi et mon bébé. Donc, tu t'en doutes, je suis passée aux crèmes bio (les substances toxiques type parabens, phénoxyéthanol contenues dans les autres crèmes traversent la peau et peuvent donc potentiellement lui transmettre ces poisons), shampoings bio, bref, tous les produits d'hygiène bio (et vive le savon d'alep!). Voici un lien intéressant pour connaître la toxicité de tes produits de soin.
La peinture que l'on achetée pour la maison était certifiée écologique, sans COV. On a aussi fait attention à bien installer les meubles de la chambre du bébé en amont, en aérant bien la chambre tous les jours assez longtemps pour que le contreplaqué ne dégage pas trop de COV.


On a aussi changé notre alimentation. J'ai eu envie de manger plus sainement, plus de fruits, de légumes (bio bien sûr), moins de viande, du poisson sans excès. Je voulais épargner mon enfant des effets des pesticides, le plus possible. Et puis j'étais déjà pas fan de cola-cola et autres sodas, mais alors enceinte c'était hors de question, j'ai cartonné au Pernier Citron (les petites bulles qui font que t'as l'impression de prendre un vrai apéro, comme tout le monde) - d'ailleurs, toutes les étiquettes contenant des E suivis de chiffres, j'ai mis de côté. J'ai commencé à faire très attention aux substances type Bisphénol A: exit les boîtes de conserve (il semblerait qu'il y en ait dans les bouteilles de Perrier alors on privilégiait les bouteilles en verre), les plats en plastique réchauffés au micro-ondes, etc.

Et de plus en plus, en lisant les étiquettes des produits bio, je me suis rendue compte à quel point cela changeait notre alimentation. Finis les additifs, les colorants, les conservateurs, les exhausteurs de goût, on retrouvait le vrai goût des bonnes choses (et on allongeait notre espérance de vie a priori).
Avant, je n'aimais pas les tomates crues. Erreur: je n'aimais en fait pas la tomate de supermarché, forcée, hors-saison qui avait poussé sous serres et bourrée de produits phytosanitaires et passée au frigo. J'aime, j'adore la tomate du jardin ou de la biocoop au mois de juillet!!!
J'ai appris à suivre les saisons, à patienter jusqu'en juin pour manger des courgettes (huuuum). Les légumes qui poussent ensemble se marient d'ailleurs beaucoup mieux en cuisine, t'as remarqué?
Et donc on cuisine beaucoup plus, on n'achète plus du tout de plats préparés et presque plus de produits transformés. Je n'ai pas vu la tête d'un poisson pané (sauf maison), d'un bâtonnet de surimi ou d'une saucisse Gnaki depuis des années maintenant. 
Huum, un panier bio!

Donc au final, oui, ça nous coûte un peu plus cher mais pas beaucoup. On privilégie la qualité plutôt que la quantité. Et on achète aussi pas mal de bio en supermarché mais en faisant toujours attention à ce que les produits soient issus de France. La Bio d'Espagne ou de Tunisie, trop peu pour nous. Et on achète un maximum en vrac pour éviter le suremballage.

Bref, on a encore sûrement encore beaucoup d'efforts à faire pour améliorer notre impact sur l'environnement. Mais en tous cas, on est contents de pouvoir préserver notre enfant un minimum des poisons qui nous menacent au quotidien et de leurs effets néfastes. La chasse aux produits dangereux n'est jamais finie, les industriels n'ont pas fini de nous surprendre et de nous prendre pour des pigeons. Mais on essaie de s'informer au maximum et de prendre le minimum de risques pour notre santé.


Donc ça, c'était la vie d'une femme enceinte, bio. Bientôt, je te raconterai la vie d'un bébé bio.
To be continued...


Quelques infos pour aller plus loin:
- Le film qui a radicalement changé ma vision des choses: "Nos enfants nous accuseront" de Jean-Paul Jaud
- Un autre, très instructif: "Notre poison quotidien" de Marie-Dominique Robin 
Et des dizaines de sites internet pour comprendre les dangers des pesticides, additifs et autres poisons sur notre santé et celle de nos enfants dont Ecolonet.
Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. c'est une démarche que j'ai commencé il y a environ deux ans...et qu'est-ce que j'en suis fière! Oui ça peut paraitre plus cher, mais on fait des économies sur pleins d'autres choses et on apprend à consommer differement.
    Comme toi, j'apprécie pleinement la tomate tant attendue :) comme toi mes chouchous pour la maison sont le vinaigre blanc, le bicarbonate et le savon noir (et la pierre d'argile aussi!!!)

    et quand on me regarde bizarrement (!!) j'explique ma vision des choses, mon choix pour la vie, et je fini par leur dire que c'est plutôt à moi de les regarder bizarrement -quoi? du C**** Bang? t'as pas peur? Tu sais que là où on habite ça a rongé la poignée de la douche?!- mwahaha! j'adore leur tête dans ces cas là :D

    j'attends la suite avec impatience puisque c'est une partie que je n'ai pas encore expérimentée!!!

    RépondreSupprimer
  2. Très bon article, ici aussi c'est la maternité qui m'a donné le déclic..
    On est est aux prémisces d'un long parcours vers la vie plus bio et bien plus saine..
    Merci pour toutes ces infos et bonnes idées
    Bonne soirée
    p.s--> j'attend la suite avec impatience

    RépondreSupprimer
  3. avoir un bébé change un être humain ! en tout cas moi j'ai bien changé !! je ne fume plus, l'alcool s'est très loin aussi, ma cuisine est beaucoup plus verte, je recycle, je trie, et ma salle de bain est verte elle aussi !! pendant ma dernière grossesse je me suis mise aux couches lavables, et ça c'est vraiment genial !! l'homme, gros consommateur de cochonneries grogne un peu mais il est daccord avec cette idée de mieux consommer por un meilleur avenir et surtout une meilleure santé !

    RépondreSupprimer
  4. @la petite graine folle: haha, pas mal le coup du C*** Bang^^ Et puis ça nettoie bien nos trucs de grand-mère hein!

    RépondreSupprimer
  5. @ Fleur: merci ;)) Ah, la maternité, y a pas à dire, ça nous change hein!

    RépondreSupprimer
  6. @ mum addict: je suis bien d'accord avec toi et puis il faut dire qu'on apprécie de manger des choses saines! Même si on peut se permettre un écart de temps en temps. Chez nous, on s'est même mis au N**ella bio: la Chocolinette! Huuuuuuum!

    RépondreSupprimer
  7. Ça faisait longtemps que je privilégiais les produits locaux mais la grossesse a tout accentué ma fille porte des couches écolos tous ses produits sont bois et la nourriture à 100%! c est bien pour ça que je rageais de passer au LA. Mais finalement elle mange des fromages blancs ouf !
    Ton article est tres intéressant j ai encore des progrès à faire mais ça viendra.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  8. Merci Lily ;)) On a tous des progrès à faire je crois, on ne peut pas être parfaits dans ce domaine... le tout c'est d'en être conscients et de faire des petits efforts au quotidien pour préserver la planète et notre santé ^^

    RépondreSupprimer
  9. Marie et ses Lutins13 juillet 2011 à 08:32

    Moi aussi je me suis mise au monde bio et écolo depuis environ 2 ans. J'ai eu ce déclic à la grossesse de mon 2è lutin!
    Merci pour tes astuces, si tu en as d'autres, je suis preneuse!! Chez nous, pareil, plus de N**tella, enfin si, mais un n**tella fait maison. Pas vraiment la même texture que le beurk, mais tellement meilleur et naturel.
    J'attends avec impatience la suite de cet article, alors vite, vite, vite, à ton clavier!!
    bises.

    RépondreSupprimer
  10. @Marie: merci pour les encouragements! Huuum, la pâte à tartiner maison, j'en avais fait une fois: choco-banane, un délice <3

    RépondreSupprimer
  11. Un article vraiment très intéressant, ça me donne envie de faire davantage de petits gestes, moi qui ne suis pas encore prête à sacrifier mon portefeuille pour des bénéfices que je ne trouvais pas toujours visibles.
    Et l'autre jour (bon ok, vu ton niveau, tu vas rire mais je m'y mets), j'ai acheté du liquide vaisselle bio, pour voir : et bien déjà, il ne m'abîme pas du tout les mains par rapport aux liquides vaisselles standards censés être adaptés aux peaux sensibles mais en plus il lave aussi bien. Par contre, il mousse moins longtemps dont il faut en remettre et on en utilise davantage au final mais c'est bien la preuve qu'il y a beaucoup moins de produits chimiques dedans.
    Sinon, le consommer local, ça, j'essaie déjà de le faire au maximum et là, j'attends avec impatience les tomates de MON potager !
    A bientôt de lire la suite, tu m'as donné envie de faire des petits gestes supplémentaires, notamment au niveau des produits d'entretien (même si je n'ai jamais pu acheté de Cillit Bang, un truc aussi efficace, c'était forcément un poison hyper dangereux, ça me faisait peur !)

    RépondreSupprimer
  12. Marie et ses Lutins13 juillet 2011 à 14:55

    Quand tu dis que tu vas de temps en temps prendre tes légumes à la biocoop, tu vas où?? Car j'allais de temps en temps à celle de Saumur, mais hélas elle a fermé.....:-(

    RépondreSupprimer
  13. C'est bien Maman Sioux, t'es sur la bonne voie ;)) Et consommer local, c'est hyper important je trouve, je préfère à la rigueur des légumes pas bio mais de chez moi plutôt que du bio d'Espagne ou de je ne sais où! Et tu verras, pour les produits d'entretien, y a moyen de faire efficace avec pas grand chose! Pour le liquide vaisselle, ça dépend de quelle marque tu prends mais c'est vrai qu'en général ça mousse moins. Souvent, ils sont très concentrés alors je le mélange avec de l'eau et je fais deux flacons avec un: c'est pas écolo, ça? et ça mousse mieux!

    RépondreSupprimer
  14. @ Marie: moi, je vais souvent à Mûrs-Erigné donc je vais à la biocoop là-bas. T'es sur Angers non? Y a l'embarras du choix à Angers en bio...

    RépondreSupprimer
  15. Marie et ses Lutins13 juillet 2011 à 18:18

    J'habite brion près de beaufort. Et aller sur Angers avec le tram et les travaux, ça me "gaaave"! Mais Mûrs-Erigné, j'essaierais bien d'y faire un tour!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...