vendredi 24 juin 2011

Un lieu d'éveil pour ton lutin!

Alors aujourd'hui je voudrais te parler d'un endroit que j'aime, et que beaucoup de parents comme moi adooorent: j'ai nommé la halte-garderie!

Ce lieu te permet à toi jeune (ou moins jeune) parent de laisser ton nain quelques heures par semaine à quelqu'un qui va (bien) s'en occuper à ta place et pour pas très cher en plus. Alors, je te vois venir, tu te dis, les HG, c'est bien pour les parents (les mamans hein disons le, le plus souvent) qui travaillent pas (ou en tous cas pas pour un patron mais juste pour leur famille, 24h/24h sans salaire et sans retraite) et qui veulent se débarrasser de leur progéniture quelques instants dans la semaine. Et bien je te dis oui - mais pas que.


D'abord, pour planter le décor, je voudrais te parler de ma première expérience de halte-garderie. Ca se passe au Mans, où nous habitions avant de déménager dans notre charmant village du Maine-et-Loire (Ah Le Mans, le pays des Rillettes mais pas que, pour des bons plans, vas voir ma copine Mamomans). 
Nous devions trouver un mode de garde de dépannage durant une semaine où notre Supernounou était en vacances. Superpapys et Supermamies n'étant pas disponibles, nous avons dû nous orienter vers la HG la plus proche. Laisse-moi te dire que j'en garde un très mauvais souvenir. 

 Le lieu: Une première pièce (le bureau de la directrice) avec le casier pour mettre les sacs donne directement sur le lieu de vie des enfants tout barriéré - bon, tout va bien, la zone est sécurisée. Le hic: un seul parent (et enfant) entre dans le bureau à la fois, les autres attendent dehors dans un couloir. La zone des enfants est réservée aux enfants et au personnel de la HG, les parents n'ont pas le droit d'y mettre les pieds sauf lors de la période d'adaptation. Donc quand t'emmènes ton liliputien, tu fais vite parce que t'as d'autres parents qui attendent derrière - un bisou et à tout à l'heure - pas le temps de traîner. Et une fois que la dame, elle a fermé la barrière, c'est terminé. Et quand tu vas le chercher (c'est le pire), c'est encore un par un - évidemment tous les parents  arrivent en même temps, il est presque 17h, tous les enfants sont énervés et attendent fermement leurs parents. Mais ils te voient à travers la porte vitrée, donc je te laisse imaginer dans quel brouhahas bordel se font les transmissions - tous les gamins qui pleurent - les uns parce qu'ils voient leur môôôman, les autres parce qu'elle n'est pas encore arrivée... Donc t'as des enfants, qui voient leur maman pendant 5 minutes sans pouvoir la serrer dans leurs bras et qui pleurent, qui pleurent... Je t'assure qu'à chaque fois que je suis allée récupérer ma puce, quasiment tous les enfants pleuraient. (Bon d'accord, ça chiale un gamin, mais là quand même!).

Le fonctionnement: t'as pas intérêt d'oublier quoi que ce soit pour ton enfant, parce qu'ils n'ont rien, mais à rien à disposition. Je veux dire, pas un gant, pas une serviette, pas une couche, pas un biberon ou une tasse. RIEN! Donc si t'oublies quoi que ce soit, patatras! La première fois que j'ai laissé ma fille durant deux heures, elle aurait dû prendre un biberon mais ils ne lui ont pas donné parce que j'avais bien laissé un biberon et du lait en poudre mais je n'avais pas mis d'eau dans le sac à langer (j'avais pourtant précisé que je lui donnais de l'eau du robinet). ;-(((

La directrice n'était pas désagréable, les deux puéricultrices étaient très sympathiques mais il y avait très peu d'activités proposées aux enfants. J'avais l'impression qu'on ne faisait que les surveiller. Et crapouillette ne marchait pas encore à l'époque (la plupart des enfants inscrits eux marchaient). Et quand j'arrivais, je la voyais toute seule dans son coin, pleurant parfois.



Tout ça pour dire que ça n'a pas duré longtemps, j'avais vraiment l'impression que Mistinguette ne s'y sentait pas bien, je culpabilisais beaucoup de l'y laisser, le climat n'était vraiment pas très agréable. Du coup, je l'ai laissée deux heures par ci, par là, mais je me suis débrouillée pour la garder avec moi le reste du temps. Tant pis, pour le boulot.

En arrivant dans notre nouveau petit village de 1600 âmes, Chouchou ayant quitté son job manceau,  Crapouillette était gardée par son pôpa au foyer (j'aime). Bien évidemment, il a vite essayé de trouver une solution pour avoir quelques heures de répit donner à sa fifille la possibilité de s'épanouir au côté d'autres nains (c'est mieux comme ça). C'est comme ça que nous avons découvert la Halte-Garderie Piccolo. Cette structure, je peux la citer, car elle est juste topissime! Elle est animée par une directrice  et des salariées dynamiques et investies dans le développement et le bien-être de nos enfants (houaou, on dirait une pub - non cet article n'est pas sponsorisé).
Elle est ouverte de 09h à 17h (tu noteras la possibilité de faire une journée complète) tous les jours de la semaine sauf le mercredi. Il y a 18 places le matin, 6 à midi, et 12 l'après-midi. A Piccolo (comme la flûte hein, on est dans le Layon mais quand même!), c'est une association de parents (dont moi, maintenant) qui mène la barque, largement soutenue il faut le dire par la commune et la communauté de communes. 

Laisse-moi t'affirmer qu'à Piccolo, Crapouillette elle a envie d'y aller et elle a pas envie d'en revenir. J'ai rarement vu des enfants pleurer quand c'est "l'heure des mamans" et les enfants y sont tellement bien que le taux de remplissage est maximum, et que les parents n'hésitent pas à y déposer leurs nains des demi-journées ou des journées complètes - même ceux qui vont chez des ass'mat' comme Crapouillette continuent souvent à y aller quelques heures par semaine (tous les lundis matin pour la mienne). Il y a toutes sortes d'activités organisées au sein de la structure voire parfois en dehors (piscine / contes / Eveil musical / visites de fermes et autres joyeusetés de nains). Il va sans dire que l'espace des enfants est accessible aux parents, que l'on peut rentrer et aller serrer son nain tout contre son coeur (que lui il te calcule même pas parce qu'il est trop concentré sur son puzzle là). Et quand tu arrives, on te raconte en détail comment se sont passées ces quelques heures sans toi et des fois tu repars même avec une œuvre d'art.



Ah oui, et j'adore le petit rituel du matin une fois que tous les nains sont arrivés. Ils vont tous s'assoir dans le coin lecture en cercle et démarre le "bonjour" en chanson, où chacun cite (ou se fait citer) son prénom en chantant. Et ça continue par des chansons mimées, animées auxquelles les enfants participent (y a même un atelier chansons de Piccolo pour les parents organisé une fois dans l'année pour que tu puisses toi aussi chanter avec ton nain en faisant plein de grands gestes). Et puis il y a aussi le spectacle de Noël organisé par les parents et puis le pique-nique de fin d'année scolaire pour réunir tout le monde autour d'un moment convivial.

J'ai un nom, un prénom, deux yeux, un nez, un menton...

Donc je crois que Piccolo, c'est plus qu'une garderie, c'est une véritable structure d'accueil et d'éveil pour la petite enfance qui implique aussi les parents et moi j'aime!

NB: les couches lavables sont acceptées! C'est loin d'être le cas pour toutes les lieux d'accueil petite-enfance.


Rendez-vous sur Hellocoton !
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Hé bé t'a trouvé laa halte garderie de compète, là! Je savais pas qu'elles pouvaient être aussi au top niveau animations et activités, j'imagine qu'avec ça les ptiots sont blindés pour l'arrivée en maternelle! En tout cas la HG du Mans dont tu parles, je suis bien contente de pas être tombée sur celle-là, j'avais pris rdv aux Halles (allez on fait de la pub) avant même d'avoir mis un pied au Mans et finalement c'est une crèche de hippies par rapport à ce que tu décris...on peut aller dans les pièces de vie (houa! le privilège!) et le personnel est bien sympa, ma foi. Zo me regarde même pas quand je lui dis au revoir, signe que ça doit lui plaire aussi. (et merki pour la pub, hein, c'est trop...)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...