mercredi 21 mars 2012

Couches lavables, notre bilan #1 - couches classiques et TE3

Voilà deux ans et demi que les couches lavables (CL) sont arrivées dans notre maison! Et apparemment, elles ne sont prêtes de quitter le popotin de notre Miss-Nature parce qu'elle est pas encore copine avec Monsieur Pot (mais ça viendra). 

Il est temps pour moi de faire un petit bilan de notre utilisation des couches lavables. Difficile de s'y retrouver parmi toutes ces marques, tous ces systèmes... toutes ses jolies couleurs et superbes motifs. A scratch, à pressions, il y en a pour tous les goûts, pour tous les prix.

Ce bilan sera fait en plusieurs parties, voici la première. Et pour connaître les raisons de notre choix et savoir comment fonctionnent les CL, tu peux relire cet article.

Les premières semaines, quand notre fille a débarqué à la maison, nous n'avons pas pu lui mettre les couches que nous avions acheté. Elles lui faisaient un popotin énorme et puis j'avoue que nous étions parents débutants et qu'au départ, on voulait attendre d'avoir "pris le rythme" avant de s'attaquer aux lavables. Et puis, vers trois semaines, on a commencé avec des couches classiques + culottes de protection. On en était très contents. Nous avions acheté un pack de 10 couches Easybio + 10 couches Ultra Fit de Popolini mais on n'a jamais aimé les Ultrafit en fait, bien trop épaisses. Du coup, on a racheté 10 easybio. Et on a tourné avec ces 20 couches pendant 18 mois. Pas de fuites, impeccables. Bon, elles étaient pas super esthétiques par contre, mais efficaces. Au bout d'un an seulement, j'ai commencé à acheter des culottes de protection un peu plus fun que les culottes blanches que nous avions au début. (Tu peux lire le détail de nos débuts en CL ici).

Couche classique So Bamboo 2012 de Ptits Dessous

Systèmes couches classiques + culottes de protection
Avantages: système économique, couches évolutives pour la plupart, elles s'adaptent facilement à toutes les morphologies en règle générale
Inconvénients: Moins simple qu'une TE1, mais une fois que l'on a l'habitude, c'est vraiment un système fiable et simple d’utilisation. Certaines culottes de protection marquent plus que d'autres.

Culotte Duo Wraps Thirsties

A 18 mois, les Easybio, prévues soit-disant pour aller de la naissance à la propreté, ne lui allaient plus. C'est à partir de ce moment-là que je suis devenue couchomaniaque. A regarder les nouveautés, parcourir les sites en ligne, les blogs, à regarder toutes les marques, tous les systèmes... On a commencé par acheter 3 Gdiapers (TE3), puis 4 choco-lagons (TE3) et puis 3 Easyfit de Totsbots (TE1). Chacune ayant ses avantages et ses inconvénients. On tourne actuellement avec ces 3 systèmes plus quelques couches "maison" puisque vous n'êtes pas sans savoir que j'ai poussé le vice jusqu'à en faire moi-même (sinon lire ici). J'ai également testé les couches Hamac, dont j'ai vite été déçue (malgré mon grand enthousiasme au départ et même si je sais que beaucoup les adorent).

Les TE3 (Tout-en-3)
Les Gdiapers et les choco-lagon TE3: J'en ai déjà parlé ici et ici. C'est une couche TE3 c'est à dire composée de 3 parties distinctes. Une culotte, très fine, elle n'est ni absorbante, ni imperméable, c'est de la déco quoi. Le liner ou hamac est imperméable, il se pressionne à l'intérieur de la culotte. A l'intérieur, on y met un insert absorbant (enfin chez nous on en met deux).

Gdiaper avec insert lavable
Avantages: c'est un système économique car on ne change pas la culotte à chaque change. On peut également détacher le liner pour en mettre un autre s'il n'y a pas eu de fuites sur la culotte. Chez nous, quand le liner est sale, on lave tout. Sinon, cela demande quand même beaucoup de manipulations (et donc on perd un peu de temps). 
J'ai une préférence pour les choco-lagon car les Gdiapers ont tendance à se détendre au niveau des élastiques. Ce n'est pas très grave puisque le liner retient les urines et les selles, mais en cas de fuites, c'est tout de même une barrière supplémentaire qui ne fait pas son travail. Je trouve que les Choco-lagon sont plus efficaces et ne bougent pas au lavage, quasiment jamais de fuites avec ce système. L'élastique épouse bien le cuissot, donc quasiment aucune fuite avec ce sytème. Les couches Hamac sont également considérés comme des TE3 bien que le liner ne soit pas détachable. On peut également mettre dans ces couches un insert jetable mais personnellement je n'ai jamais vu l'intérêt (on met soit une jetable, soit une lavable, mais un mix des deux chez nous, chez nous on ne fait pas ;). Nous avons également testé cette marque, j'ai d'abord été très enthousiaste, puis on a enchaîné les fuites. Ces couches n'étant pas assez fiables pour nous, nous les avons échangé contre d'autres.
Inconvénients: 
- c'est un système à tailles (elles ne sont pas évolutives) mais restent très rentables à l'achat. Puisque je dirais que 5 ou 6 culottes + liner suffisent. Par contre, il faut prévoir des inserts en assez grand nombre.
- Les pressions peuvent marquer la peau des enfants: chez nous j'ai cousu un petit morceau de polaire sur chaque pression. Et maintenant, c'est nickel.
- Ces couches demandent beaucoup de manipulation si on les utilise vraiment en TE3 (c'est à dire en détachant le liner lorsqu'il est souillé).

La suite dans un prochain article!


Photos tirées de http://www.lilinappy.fr 
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. J'ai investi dans des hamac et pour l'instant, je n'ai pas de fuites, pourvu que ça dure parce que à l'achat, ça n'est quand même pas donné. MAis j'adore leurs couleurs et les éditions limitées!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, pourvu que ça dure! ça doit vraiment dépendre des morphologies. Par contre, j'adore leurs inserts, j'en ai racheté et j'en mets dans les Gdiapers.

      Supprimer
  2. Je lis avec grans attention tes petits articles à propose des couches lavables. Suis de plus en plus tentée, mais ne sais pas trop quel bout commencer! Donc merci pour tous ces petits conseils ! Tout le monde me dis "des couches lavables? t'es folle!!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, il faut se lancer! acheter deux ou trois modèles (se fier aux grandes marques au début, celles qui sont vraiment fiables et qui se revendent bien), les tester et aviser! n'hésite pas à parcourir les blogs qui en parlent pour avoir des avis différents!

      Supprimer
    2. Je plussoie : l'important, pour ne pas être déçu, est de trouver le ou les modèles adaptés à son bébé (se renseigner, poser des questions sur les différents systèmes, essayer quelques modèles incontournables, etc).
      Une fois cette étape réalisée, des packs existent pour réduire la facture pour s'équiper à minima.

      Supprimer
  3. chez nous les G diapers fonctionnent super bien avec des inserts cousu par nos soins. par contre aurais-tu quelques astuces pour que les jolies traces de selles sur les inserts partent?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains utilisent du savon au fiel de boeuf, il paraît que ça marche très bien mais moi ça me tente pas (c'est comme les peaux d'agneau tout ça, c'est pas mon truc).
      Par contre, le soleil est un super détachant, maintenant qu'il commence à faire beau, tu mets les inserts en plein soleil et le plus souvent ça part comme ça. Mais perso, je me suis résignée à avoir des inserts tâchés, tant pis ;)

      Supprimer
  4. Ah j'oubliais, bien rincer les inserts souillés par les selles, juste après avoir changé la couche, et mettre du papier de protection.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...