dimanche 8 janvier 2012

Et le miracle arriva...

Souviens-toi, la semaine dernière, je prenais une bonne résolution. La seule de 2012. Je n'avais pas d'autre voeu que celui de dormir. En effet, si on met à part le fait que notre fille se réveille plusieurs fois par nuit, Miss-Nature est une petite fille adorable, rigolote, douce, empathique (oui, oui "ça va maman? tu t'es fait mal? tu veux un bisou?"), jolie... bref, elle a toutes les qualités du monde, évidemment, c'est notre fille. Et puis, les moments un peu plus difficiles, les petites crises, les moments d'opposition, ses expériences en tous genre ne sont que des étapes de son développement, souvent des réactions à nos propres actions et sont communs à tous les enfants (n'est-ce pas?). En résumé, il ne lui manque que le sommeil.



La semaine dernière, on avait décidé de comprendre une bonne fois pour toutes les raisons de ces réveils nocturnes. Nous voulions mettre le doigt sur ce qui n'allait pas. Car quelque chose ne va pas, oui, mais quoi?

Nous avions donc décidé de mettre son petit matelas dans notre chambre et de tenter de la faire dormir près de nous pour voir si c'était vraiment un besoin d'être avec nous, d'être rassurée. Au bout de 4 ou 5 jours, nous avons arrêté là l'expérience. Pour nous, le cododo avec un bébé, tant qu'il est allaité et ne fait pas ses nuits, pas de soucis. Avec notre Deuzanetdemi, c'était une autre histoire. Elle se réveillait aussi souvent voire plus, et refusait de se rendormir malgré notre présence auprès d'elle. C'était plus rigolo de sauter sur papa et maman, de venir se fourrer entre nous et nous filer des coups de pied, ou bien de se mettre à chanter et crier au milieu de la nuit. Mademoiselle ne voulait plus se rendormir. Bref, on a vite compris que ce n'était pas tant de notre présence qu'elle avait besoin. Oui, mais quoi?

Bon, résumons:
- La veilleuse dans la chambre: check. Le doudou: check. Rien d'effrayant dans la chambre. Check.
- l'option fermeté: "tu vas dormir et puis c'est tout, tu peux pleurer si tu veux, ça ne changera pas le fait que c'est l'heure où les enfants comme toi doivent dormir, un point c'est tout". ça, ça ne marche pas du tout, mais alors pas du tout. Elle hurle, pleure, et pleure à chaudes larmes. Autant te dire hein qu'on ne laisse pas notre fille pleurer comme ça longtemps. ce qui nous amène au point suivant.
- La laisser pleurer: nombreux sont les gens qui nous disent: "Laisse-la pleurer. Je l'ai fait avec mon enfant, c'était dur au début et puis ça a marché au final". Je veux bien le croire, chacun fait comme il le sent. Mais Chez nous, impossible. Je le sais parce que comme on a presque tout essayé, on a finit par essayer ça aussi. On l'a laissée pleurer une fois 5 minutes, et une fois je suis allée jusqu'à 10 minutes. Et 10 minutes en pleurs, à chaudes larmes, c'est long pour un enfant (et pour les parents aussi), très long. Bref, ça n'a pas fonctionné (et ne venez pas me dire qu'il faut la laisser pleurer plus longtemps - je connais mon enfant et la laisser pleurer ne l'a JAMAIS aidée à s'endormir le soir). Et puis, un enfant qui chouinasse et qui cherche le sommeil, qu'on le laisse un peu chouinasser (je parle d'un bambin hein, dans la mesure où l'on sait que ses besoins sont satisfaits, qu'on a été le voir pour vérifier qu'il n'y avait pas quelque chose qui n'aillait pas, etc), pourquoi pas. Mais un enfant qui pleure, vraiment, qui est debout dans son lit ou derrière la porte de sa chambre, qui appelle ses parents, non, pas question (pour moi). D'abord, je ne vois comment on peut s'endormir sereinement dans ces conditions, et puis deuxièmement, je sais pertinemment que ma fille ne s'endort que si elle est calme, sereine et rassurée. Quand elle pleure, elle s'énerve, et quand elle s'énerve, elle ne dort pas.
- L'option zen: La rassurer calmement, ça marche le plus souvent, elle se rendort plus ou moins vite, on reste un peu avec elle, et puis on s'en va, on attend qu'elle se soit endormie et on part sur la pointe des pieds (ou on finit par s'endormir auprès d'elle)... Bref, ça marche mais c'est galère.
- La feinte: ça, c'est ce qui marche le mieux en ce moment. Alors, je te le dis tout de suite, on n'en est pas fiers, mais ça fonctionne. Elle demande un truc: un biberon de lait, de l'eau, ou autre. On dit qu'on va le chercher mais que pendant ce temps-là, elle doit se coucher, prendre son doudou, on éteint la lumière, on ferme la porte. On lui dit qu'on revient. Et puis on ne revient pas (bouhhh c'est pas beau de mentir!), on attend qu'elle s'endorme et la plupart du temps, elle s'endort en 2 minutes top chrono. Au début, on l'a fait sans faire exprès, le temps de faire chauffer le bib, elle s'était endormie. Alors, on a retenté. Et ça marche. La plupart du temps. Mais chuuut...
Donc je pense que le fait de lâcher prise, de ne pas être dans le conflit "Tu dors/ non je veux pas dormir", ça lui permet de se laisser aller et de s'endormir tranquillement en sachant que l'on est en train de faire quelque chose pour elle, que l'on n'est pas loin, que l'on revient...

Bon, ça ne règle pas non plus le problème des réveils nocturnes, ça l'aide juste à se rendormir plus rapidement. Et puis j'ai envie de dire: est-ce de sa faute à elle si elle se réveille? est-ce que cela lui fait plaisir à elle de se réveiller? je ne crois pas. Tout ce qu'on peut faire, c'est donc l'aider à être pleinement rassurée pour dormir toute la nuit.

En tous cas, nous avons mis le doigt sur quelque chose. Tout se joue entre nous et elle. Je veux dire par là qu'il n'y a apparemment pas vraiment d'angoisse ou de peur, pas de raison physique a priori mais plutôt une histoire d'opposition, d'affirmation face à ses parents et/ou de difficulté de séparation. On essaie donc de dénouer quelque chose. Mais il faut que ça vienne d'elle aussi. Et le miracle arriva...

Hier, la journée s'était déroulée parfaitement bien, elle avait été adorable toute la journée, avait fait la sieste l'après-midi, on avait rigolé, on s'était câliné, et elle ne s'était pas trop opposée à nous. Elle avait rangé ses jouets et fait à peu près ce qu'on lui demandait sans râler. Et puis le soir, chose rare, elle avait mangé sa soupe sans broncher (d'habitude, elle refuse toujours la soupe, ne veut même pas goûter, et c'est souvent pareil pour tous les légumes). Et là, impeccable, elle a super bien mangé. On commençait à se dire que ça présageait d'une bonne nuit sans trop y croire. Et puis minuit et demi passe, toujours pas de réveil (c'est une heure habituelle de réveil chez elle), on va se coucher. Je ne parviens pas à fermer l'oeil, comme si j'attendais qu'elle se réveille. 2 heures, toujours rien. Je finis par m'endormir vers 3h. Je me réveille ensuite, il est 10h du matin. Mon homme se réveille en même temps. 
- Le babyphone, il est bien allumé, hein? Oui, oui...
- Tu l'as entendue cette nuit?
- Non, et toi?
- Ba non...
- (Petite voix) Maman, papa...
Ah, la voilà qui se réveille. Je vais la cueillir au saut du lit, la mine réjouie. 

Ma fille a dormi toute la nuit...

La question est de savoir si elle nous a fait un coup d'un soir?
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Je suis en train de vivre exactement la même chose avec mon fils, mêmes réflexions, mêmes essais, mêmes aboutissements (mêmes valeurs =)et c'est la troisième nuit consécutive où il s'endort à 20h en même temps que Grande Sœur...
    Exactement pareil, la première nuit, j'attendais qu'il se réveille, je me suis couchée à 3h30...
    Perso ici, on revit!!!
    Je te souhaite un coup de plusieurs nuits.
    C'est idiot à dire, mais comme le sommeil est essentiel à l'homme, je ne l'avais jamais testé aussi intérieurement!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je vous souhaite que cette nuit soit la même qu'hier alors ;) ça fait du bien de lire et de voir des parents respectueux comme vous... Des bisous à toute la jolie petite famille ^^

    RépondreSupprimer
  3. je te souhaite 366 nuits complètes...et pas de coup d'un soir..
    bises ma belle

    RépondreSupprimer
  4. Même si ce n'est qu'une nuit, elle est capable de le faire et elle finira par adopter ce rythme!! Vive les résolutions qui se réalisent!

    RépondreSupprimer
  5. Notre fille de 18 mois apres un déménagement hurlait pour s'endormir et se réveiller 2/3 fois la nuit... J'ai laissé pleurer car je suis une maman épuisée d'un petit garçon de deux ans et demi et donc d'une petite fille de 19 mois maintenant tout en etant enceinte de 6 mois... Et je n'avais plus la force de lutter... Mais ça n'a pas marché meme c'était de pire en pire...

    On est passé par la phase de "mensonge" aussi... Je vais te chercher de l'eau quand ça marchait plus Je vais chercher papa... Ou alors papa allair chercher maman... Je vais te chercher un mouchoir pour te moucher ect ect...
    Au bout de trois semaines un mois plus besoin de ruser elle a du comprendre qu'elle était capable de s'endormir toute seule et plus aucuns réveils en pleine nuit sauf de temps en temps en cas de légères angoisses mais elle se redort dès qu'elle m'entend...

    HORRIBLE de mentir et en meme temps on souriait d'avoir trouvé cette petite ruse :)

    BON COURAGE

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  6. Plein de belles nuits à venir ;)

    .D

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...